AS BAVILLIERS : site officiel du club de foot de BAVILLIERS - footeo

Coupe de France FUTSAL : les BAVILLIEROIS "un peu déçus" mais "très fiers"

8 mars 2016 - 00:48

Le petit poucet de la Coupe de France FUTSAL s’apprêtait à affronter le SPORTING PARIS ce SAMEDI 05.03.2016 à 17h. Dans le gymnase de VALDOIE (TERRITOIRE DE BELFORT). Quelques centaines de supporters sont là pour encourager l’équipe. C’est un match de gala qui s’annonce pour ce club de LR3 (ligue de FRANCHE Comté( 8ème div nationale))

Samedi 13 février, le petit club de l’AS BAVILLIERS se qualifiait pour les 1/16 de finale de la Coupe de France FUTSAL en éliminant JOIGNY Club de Bougogne, près d’AUXERRE, (bientôt la même ligue avec la fusion BFC). Une victoire chez eux qui permettait au club Franc-Comtois de continuer son épopée. Après avoir franchi plusieurs tours, le club était à 4 matchs d’une finale.

       Depuis, dans la commune, située dans le Territoire de Belfort, c’est l’effervescence au club : on parle que de ça, ça commence même à déborder de la ville sur les sites du district et la ligue, et aussi les autres clubs voisins, mais c’est vraiment sympa cet engouement, il n’y a pas de pression supplémentaire. Outre l’engouement populaire et le soutien des supporters, les sollicitations médiatiques locales et régionales n’ont pas traîné et ont quelque peu bousculé le quotidien des pensionnaires de LR3.

     Des centaines de Belfortains, Bavillierois et voisins, ainsi que des passionnés du ballon rond ont suivi le match, dans le gymnase prêté généreusement par la ville de Valdoie, en l’absence de disponibilité des grands gymnase de la région, s'enflammant à chaque action ou dégagement et donnant l'impression d'y croire jusqu'à la dernière minute, dans une ambiance très familiale.

A la surprise de tout le monde y compris les adversaires du jour, l’AS Bavilliers ouvre le score et même le triple au bout de quelques minutes, avec les réalisations de Guillaume (auteur d’un quadruplé lors des 1/32 à Joigny), puis Ilan et Jihad. Ça a crée de l’émotion et a ému plus d’un, avant que la logique reprenne son droit, avec l’ouverture du score du Sporting Paris au bout de 11 mns de jeu. Nos joueurs ont eu le droit à 10 long minutes de joie très méritées. Et même le reste du match ils ont été à la hauteur si les quelques erreurs du au manque d’expérience n’ont pas permises au expérimentés de la D1, de revenir au score. Le gardien de but, qui est aussi le gardien de but de l’équipe de France a remonté le terrain à chaque but marqué pour félicité ses co-équipiers qui ont montré des signes d’énervement les 15 premières minutes.
Parmi les supporters, on a compté des personnalités politiques locales et des cadres des services des sports de la régions ainsi que les jeunes de l’écoles de foot de Bavilliers ainsi que les joueurs et anciens joueurs de Bavilliers qui sont venus supporter leurs « POTES ». Les prix étaient presque symbolique vu la taille de l’événement.

La 2ème mi-temps étaient aussi dynamique et les amateurs de l’ASB ont résisté voire produit du bon jeu en marquant un 4ème but, mais après quoi, les cadors du Sporting, qui constituent presque 70% de l’équipe de France, il y en a même un jeune qui compte 7 titularisations avec la très forte sélection portugaise Futsal, ont creusé l’écart. Ça suffit largement pour crier haut et fort que l’AS Bavilliers a assuré et est sorti tête haute de la coupe de France Futsal tout en honorant, son club, sa ville et sa région voire même le Foot amateur, tout en précisant que le club ne compte pas d’équipe Futsal à l’inverse de plusieurs équipes sorties très tôt de cette coupe.

Bravo à nos joueurs, au bénévoles qui ont fait de cette rencontre une journée de fête par excellence.

  

Voici 2 liens pour regarder les buts de la rencontre :

http://www.lesinfosdusport.com/info-futsal-coupe-de-france---16e--video----as-bavilliers---sporting-club-paris---4-10,26865.html

https://www.youtube.com/watch?v=JCw0iYW6mdg

 

Et un album photos ainsi qu’un montage vidéo sera diffusé sur ce même site.

                                                                                              Noureddine. L.

Commentaires

+